EPOREDO

accueil

index alphabétique

page précédente

CENTRE HISPANO-ATLANTIQUE

précisions

plan


région de l'ancienne "mer saharienne" Laurens (f. wiki. comm.)

 
NOTE SUR LE CENTRE HISPANO-ATLANTIQUE
(p. de Fin)

Nous avons dit à la page 54 prh1b que la mer saharienne* avait 1200 lieues de long sur 400 à 500 lieues de large.
C'est ce qu'on a admis en se fondant sur les dimensions du Sahara.

Mais, on est très loin de connaître assez la topographie de cette région pour savoir au juste quelles parties en étaient autrefois submergées.

La géologie et la paléontologie du Sahara ont également été étudiées en trop peu d'endroits pour permettre d'affirmer que la mer saharienne était peu salée, comme aujourd'hui la mer d'Azof et la mer Noire : ce qu'on a supposé en considérant la pauvreté de la faune marine des quelques localités sahariennes jusqu'ici explorées.

Le centre Hispano-Atlantique n'en était pas moins autrefois séparé de l'Afrique par la mer saharienne.

Il n'en constituait pas moins alors une vaste péninsule qui est l'
Atlantide des anciens; car l'Atlantide n'est pas un continent aujourd'hui submergé, puisque les couches terrestres couvertes par l'océan Atlantique sont sous les eaux depuis un époque bien antérieure à toute tradition;

tandis que la mer saharienne n'a disparu qu'à un époque relativement récente, en laissant dans son lit de grands lacs qui ont subsisté jusque dans les âges historiques : notammant le lac Triton, qui existait encore du temps d'Hérodote (IV, 178-180) entre Biskra et le golfe de Gabès ou petite Syrte, et auquel M. le commandant Roudaire a proposé de rendre ses anciennes limites.

Quant à la tradition qui faisait une île de cette péninsule, elle doit d'autant moins surprendre que de telles erreurs géographiques se sont renouvelées jusque dans les temps modernes ; ainsi, par exemple, la Californie était encore regardée comme une île au milieu du XVIIIeme siècle, et figurée comme telle sur les cartes, plus de deux cents ans après qu'Alarcon eut découvert et affirmé que c'était une péninsule.
ea3b

Les Berbères, descendants de la race quaternaire des Cro-Magnon,ph3 et originaires du centre Hispano-Atlantique, méritent le nom d'Atlantes qu'on leur donne quelquefois.

Piétrement 1882

* à propos de la mer saharienne et du projet Roudaire, lire l'article sur: http:// jeanlouis.marcot.free.fr

accueil