EPOREDO

accueil

index alphabétique

p. précédente

Origines des chevaux légers

plan

suite

.


Piétrement soutient une
thèse originale sur l'histoire des races chevalines, et plus exactement des types.... de cette espèce.


cette thèse s'appuie
sur la

différenciation des chevaux légers rapides en deux types morphologiques universels..

dont dérivent tous les variants de cette catégorie de chevaux

cette différenciation ne peut être démentie
et avait également été faite par Sanson..
la seule divergence entre les deux auteurs portant sur la question des origines géographiques..


Transcrire le texte de Piétrement ou le consulter n'implique nullement qu'on doive se rallier à ses convictions...

Il est clair cependant que, depuis, la plupart des auteurs sinon tous, l'ont fait......., sans doute plus "par défaut" que par choix , ..... faute d'alternative .....,


La date de la publication oblige à des réserves pour l'adapter à la "vérité" actuelle.....

Toutefois, tout en gardant toujours à l'esprit cette date et l'idée de l'avancement de la science depuis, on sera obligé de constater que l'implacable "nuit des temps", ne s'est que faiblement éclairée depuis .... malgré tout......,

par contre, l'oubli ou l'ignorance de ce qui a déjà été écrit et discuté l'ont parfois réassombrie....



La confrontation avec des publications plus récentes sera toujours source d'enrichissement ... et peut-être de discussions constructives..

C'est ce que suggère l'auteur dans sa conclusion:

RESUME ET CONCLUSIONS

" Bien que le procédé soit long et peu littéraire, nous avons dû citer une foule de textes anciens, de documents paléontologiques, archéologiques etc., parce que, ayant à traiter un sujet neuf, totalement inconnu dans plusieurs de ses parties et surtout dans son ensemble, nous ne pouvions présenter de simples affirmations, généralement peu goûtées des lecteurs désireux de s'instruire.
Il reste, pour terminer, à jeter un coup d'oeil rapide sur le chemin parcouru, à rappeler les principaux faits exposés, pour en déduire les conclusions les plus générales, les plus intéressantes, notamment en ce qui concerne l'acclimatation des races humaines et animales.
Né omnivore par la conformation de ses dents et de ses intestins, l'homme ne possédait que des armes naturelles très imparfaites pour se rendre maître des grands animaux dont il devait tirer une partie de son alimentation ; mais il a su de bonne heure fabriquer des armes artificielles supérieures aux armes naturelles des espèces carnivores qui en sont le mieux pourvues
.
............

Piétrement octobre 1882"


Reste à trouver une forme qui permette de profiter au plus court de ce texte en exploitant les possibilités techniques qui nous sont offertes par internet ?

Pour le moment, pas vraiment d'innovation:
après quelques pages préliminaires générales, suivant
"grosso modo", mais de loin, le plan de l'ouvrage de Piétrement et de son premier chapitre du même intitulé, nous n'échapperons pas à la chronologie pour les grandes divisions:

préhistoire, haute antiquité, (évitant volontairement le terme de proto-histoire), antiquité classique, puis temps modernes.....sous l'intitulé: ensuite...

à l'intérieur de ces chapitres, nous suivrons pas à pas la progression thématique de l'auteur.

page précédente

page suivante

accueil

plan